Création d’une bande son pour illustrer un film d’animation réalisé en pâte à modeler.

Date: 
Mercredi, 20 Novembre, 2013
Enseignement: 
Fondamental spécialisé
Nom de l'établissement: 
Ecole spécialisée Lieutenant Jacquemin – La Parenthèse.
Commune de l'établissement: 
Visé
Niveau: 
Elèves de type 1, 3 et 8 entre 6 et 11 ans. Enfants ayant des troubles de l’apprentissage, du langage et du comportement.
Compétences : 

Education aux médias

  • prendre conscience que le son est omniprésent : identifier l’environnement  sonore de la ferme
  • Identifier et distinguer les éléments sonores
  • Prendre conscience que le son peut engendrer des émotions
  • Produire des sons à partir d’objets
  • L’enfant utilise des moyens de réception et de production (en relation étroite avec l’éducation par la technologie)

  Education musicale

  • S’ouvrir au monde sonore : percevoir et différencier les sons/bruits : entendre et écouter les bruits environnants
  • Manipuler des instruments de percussion
  • Découvrir des sonorités sur un instrument en variant les frappés (avec la paume, avec le bout des doigts, en grattant, en frottant…)
Objectifs: 
  • prendre conscience des bruits/sons qui les entourent et que ces bruits sont différents selon l’environnement. (L’environnement sonore de notre ville, n’est pas le même que celui de la ferme)
  • reconnaitre des sons enregistrés (et connus)
  • reproduire des sons avec le matériel de la classe pour illustrer une histoire (film d’animation) 
Organisation matérielle: 
  • Pâte à modeler et petits matériaux de bricolage pour la réalisation des décors.
  • Cartes illustrées permettant d’inventer une histoire.
  • Appareil photo + pied + local sombre.
  • Instruments de musique et objets divers pour faire des bruitages.
  • Dictaphone.
  • Ordinateur avec le programme Windows média maker.
  • Différents dvd avec des exemples de films muets et de films d’animations.
Durée: 
D'octobre à mai
Education aux médias: 

Par ce projet, les enfants vont être dans un premier temps, des auditeurs. Ils vont devoir repérer les sons et bruits dont nous avons besoin et savoir où les trouver (sur internet, à la ferme). Ils vont devoir trouver un moyen pour les mémoriser (dictaphone ou les retrouver sur internet). Dans un second temps, ils vont être producteurs et vont devoir produire des sons et bruits pour illustrer leur film avec le matériel de la classe.
Compétences en éducation aux médias:

  • prendre conscience que le son est omniprésent : identifier l’environnement sonore de la ferme
  • Identifier et distinguer les éléments sonores
  • Prendre conscience que le son peut engendrer des émotions
  • Produire des sons à partir d’objets

 L’enfant utilise des moyens de réception et de production (en relation étroite avec l’éducation par la technologie)
 

Développement: 

Présentation du projet aux élèves

Nous avons décidé de consacrer tous les mardis après-midi à notre projet. Nous essayons de travailler par petits groupes pour plus de facilité.

Séquence n°1 (mois d’octobre)

  • Découverte de la chanson « Le Patamod » (Les déménageurs).  Exploitation de la chanson par l’expression orale, travail sur les émotions par le dessin, travail sur le personnage de la chanson, réalisation de son « patamod » alliant représentation du corps et émotions par la pâte à modeler.
  • Mise en place d’un organigramme.
  • Projection d’un exemple de film d’animation réalisé par des élèves

Séquence n°2 (mois de novembre)

  • Élaboration d’une histoire par groupe à partir d’un jeu de cartes représentant des images de la ferme. (3 groupes). Lecture des 3 histoires en grand groupe. Les enfants doivent dire ce qu’ils aiment le plus dans chaque histoire. A partir des goûts des enfants, les institutrices recréent une histoire (un peu fantastique !)
  • Réalisation des personnages en pâte à modeler et des décors en carton.

Séquence n°3 (mois de décembre)

  • Rédaction du story board : les enfants devaient tout décortiquer, quelle photo pour exprimer telle situation, quelle type de bruit, de musique, ...
  • Suite et fin de la réalisation du décor et des personnages.
  • Sortie pédagogique sur le thème de la musique pour exprimer des émotions : une musicienne nous raconte des petites histoires grâce à son violon et juste quelques mots. Installation du décor dans un local sombre.  Prise des photos par petits groupes : un enfant bouge le personnage, un autre prend la photo, …. Montage du film avec le programme Windows Média Maker par l’institutrice.

Séquence n°4 (mois de janvier)

  • Présentation du film aux enfants. Suite à cette projection, les enfants listent les bruits à enregistrer à la ferme. Classes de dépaysement à la ferme. Lors de celles-ci, enregistrement des bruits nécessaire à notre film. Projection du film « The artiste » qui nous donne une nouvelle idée : insérer des panneaux avec du texte expliquant les conversations pour faciliter la compréhension de notre histoire.
  • Reproduction des sons enregistrés avec les instruments de musique de la classe. Travail sur les émotions pour trouver les musiques adéquates aux situations du film.

Séquence n° 5 (mois de février)

  • Enregistrement des sons réalisés avec les instruments sur le dictaphone.
  • Placement des premiers sons sur le film par l’institutrice.

 Séquence n° 6 (mois de mars)

  • Sortie pédagogique aux Grignoux pour le film « Capelito le champignon magique » suivie d’une animation. Ce film nous inspire encore et nous décidons de faire des bruits de bouches, des baragouinages pour les conversations entre les animaux.
  • Suite des recherches de musiques pour illustrer les émotions du personnage principal du film.
  • Réalisation des panneaux avec les dialogues.
  • Projection d’extraits des films de Charlie Chaplin.
  • Jeu avec les instruments pour créer la bande son du film. Reproduction sur métallophone de petites mélodies pouvant illustrer les émotions du coq.
  • Photos des panneaux dialogues.

Séquence n° 7 (mois d’avril)

  • Insertion des nouveaux sons et des nouvelles photos dans le film par les institutrices.
  • Création d’un générique (musique et texte)

Séquence n° 8 (mois de mai)

  • Présentation du film terminé aux enfants.

Séquence n° 9 (mois de juin)

  • Présentation du film au festival de théâtre organisé par le CEDEES à Eupen.
  • Présentation du film aux autres classes de l’école et à nos collègues.
  • Présentation aux parents lors de notre fancy-fair
Prolongement: 

Pour la présentation de notre film au festival d’Eupen, nous nous sommes dit que ce serait encore mieux si nos élèves accompagnaient cette projection par une petite saynète toujours sur ce thème de la ferme.

Note de réflexion: 

Si c’était à refaire, nous nous serions renseignés au CAV mais nous avons été capables de réaliser ce film d’animation sans aide et sans aucune formation particulière ni en informatique ni en médias ou autre. Nous en sommes d’ailleurs particulièrement fières.
Nous avions au départ prévu de toujours séparer nos élèves en 3 groupes mais malheureusement cela n’a pas été à chaque fois possible car la MAE qui nous soutenait dans ce projet a parfois été détachée dans d’autres classes.
Le fait que nous recevons l’acceptation de notre dossier seulement en janvier et les subsides en février a fait que nous avons décidé de nous lancer « sans budget », avec des bouts de ficelle dans ce projet. Cela a ses avantages et ses inconvénients.

Thèmes: 
Voir et découvrir
Ecrire et illustrer
Opération liée: 
Catégorie: 
Cinema
Public cible de l'activité: 
Enfant
Médias: 
Cinéma