Médialog

Médialog

Médialog, émission présentée par Thierry Bellefroid, parle des médias à son public.

Ce magazine d’information sur les médias en général et la RTBF en particulier s’adresse aux téléspectateurs, auditeurs et internautes qui s’interrogent sur ce qu’ils écoutent, regardent, lisent chez nous ou ailleurs. Mais aussi sur les pratiques journalistiques, sur l’évolution du monde des médias, de la publicité et sur ce qui se passe de l‘autre côté de l’écran.

http://www.rtbf.be/tv/emission/detail_medialog?emissionId=5809#contenu 

Émission du 7 février 2015

Contenu éditorial de l'émission du 7 février 2015:
http://www.rtbf.be/tv/emission/detail_medialog/actualites/article_medialog-revient-sur-le-traitement-mediatique-de-charlie-hebdo-a-la-rtbf?id=8818747&emissionId=5809

Voir l'émission du 7 février 2015 dans son entièreté: 
https://www.rtbf.be/video/emissions/detail_medialog?pid=5809

Introduction de l'émission

Au sein des rédactions
L'émission médialog du 7 février revient largement sur la couverture des attentats du 7 janvier à Charlie hebdo. Les équipes de RTBF Inside ont tourné au sein des rédactions dès l'après-midi des événements et ce sont de véritables séquences d'éducation aux médias auxquelles on assiste. C'est l'occasion de décoder le métier des médias dans une situation particulièrement difficile pour les journalistes.
Au travers de la couverture de ce fait divers très peu classique, on redécouvre le sens du métier de journaliste. Comment gérer les émotions, les peurs? Quels sont les risques encourus? Quelle attitude prendre et quelle information délivrer?
Avec les équipes de reportage, on découvre les différents métiers de l'info en pleine action. On passe des studios de la presse web où il n'y a pas de contraintes de temps ou d'espace, à la radio qui suit l'actualité de très près avec des flashs toutes les heures, ensuite en TV où les émissions spéciales obligent à improviser au fil des dépêches et images qui tombent sur les écrans.
Partout la même volonté de croiser l'information, de vérifier les sources, d'utiliser le conditionnel...
Il n'empêche que dans un premier temps, l'émotion était bien présente et ressentie. Viendra ensuite le temps de la réflexion, du débat, de la prise de recul.

Débat: émotions et journalisme
Les participants au débat sont Béatrice Delvaux - éditorialiste en chef du journal "Le Soir", Benoît Grévisse - UCL, Observatoire de recherche des médias, Philippe Geluck - humoriste et François De Smet - philosophe et esssayiste.
Le débat tentera de définir le sens de la presse et reviendra sur des questions clés:

  • Est-ce possible de mêler émotions et journalisme? Peut-on intervenir dans l'émotion et laisser la nécessaire réflexion pour plus tard?
  • La caricature est-elle tout public? Jusqu'où les valeurs et notre définition de la liberté d'expression sont-elles partagées? Y a-t-il une vision universelle des droits de l'homme?
  • Quand un quotidien titre "justice est faite", est-ce du journalisme? Quid de la déontologie?
  • La place du public? Faut-il l'interpeler?
  • La problématique des sources.
  • Faut-il réguler Internet?

Un cas d'école
Dès les premières heures des événements, les noms de trois auteurs des attentats sont lâchés dans la presse via un tweet d'un journaliste indépendant or, le troisième, Mourak, n'a rien à se reprocher. La presse va déraper et ce jeune homme sera harcelé sur les réseaux sociaux et dans l'info. Mourak, victime médiatique. Quelles sont les conséquences? Il ya eu défaut de présomption d'innoncence.
Au travers de la séquence et du débat qui suit, on revient sur le fondement du métier de journaliste: les droits et devoirs, les codes de déontologie, la vérification des sources, le travail d'équipe, l'expertise au sein des rédactions, ... "Un témoignage unique est un témoignage nul."
La vérité du journaliste n'est pas bétonnée, ce sera l'occasion de mettre en avant la nécessaire éducation aux médias du public.
Quid d'internet où les informations vont plus vite que dans les organes de presse officiels?
Les participants au débat sont Béatrice Delvaux - éditorialiste en chef du journal "Le Soir", Benoît Grévisse - UCL, Observatoire de recherche des médias et Jean-Pierre Jacqmin - directeur de l'info à la RTBF.

Plaintes auprès de la médiation
Des images dures ont été montrées et les attentats ont interféré avec la programmation des grilles TV. Des téléspectateurs ont écrit au service de médiation. Au travers de ces plaintes, on aborde la question de la diffusion des images, faut-il prévenir, flouter, couper? On aborde également la déprogrammation des émissions et sa justification.

Émission du 30 octobre 2014

Contenu éditorial de l'émission du 30 octobre 2014:
http://www.rtbf.be/tv/emission/detail_medialog/actualites/article_s-informer-informer-l-education-aux-medias-en-action?id=8374867&emissionId=5809 

Voir l'émission du 30 octobre 2014 dans son entièreté: 
http://www.rtbf.be/video/detail_medialog?id=1967240 

Sabrine Zorman et Carol Gilet qui, à l'occasion du Salon de l'Education de Charleroi, ont cherché à en savoir plus sur les projets d’éducation aux médias initiés par le CSEM (Conseil Supérieur d’Education aux Médias)

 

 

 Pour répondre à plusieurs mails de téléspectateurs sur la question des droits d’auteurs lors de l'usage d'une photo dans un reportage d'une vidéo n’appartenant pas à la RTBF. Thierry Bellefroid revient sur cette matière avec ses invités en plateau : Tanguy Roosen Directeur juridique SACD-SCAM Belgique - président du CSEM et Céline Biourge Journaliste RTBF.