Découvrez les films dans la catégorie 9 – 12 ans

le tableau

ImageCe moyen métrage d’animation s’adresse essentiellement aux enfants de 8 à 12 ans mais, vu ses qualités esthétiques et le sujet qu’il aborde, il peut être exploité avec des adolescents jusque 18 ans. Une peinture, un château somptueux où des personnages aux habits luxueux, les Toupins, font la fête en permanence. Tout autour, dans une forêt luxuriante, deux autres publics, les « Pasfinis » et les « Reufs » se partagent un quotidien qui est loin d’être aussi confortable. En fait, le tableau n’a jamais été terminé, créant ainsi trois catégories de personnages, les nantis, les Pafinis qui survivent tant bien que mal et les Reufs, sorte d’esquisses, qui vivent cachés et opprimés. Afin de mettre un terme à cette injustice sociale et à cette souffrance, Pafinis et Reufs vont tenter de retrouver le peintre et essayer de comprendre les choix qu’il a opérés en créant cette œuvre. Ce film permet au spectateur de prendre conscience de la nécessité de rejeter tout déterminisme social et de s’affirmer pour progresser et atteindre un degré « d’achèvement », loin des stéréotypes et des préjugés.

Découvrez la fiche en PDF et en Word

Couleur de peau : Miel

ImageCe long métrage hybride, mêlant à la fois le documentaire, l’animation et des images d’archives familiales, s’adresse à un public de 9 à 15 ans. Il retrace la vie de Jung Sik-jun, né à Séoul en 1965, retrouvé seul dans la rue orphelin et adopté dans une famille belge en 1971. Il met en exergue les relations avec la famille adoptive teintées de paradoxes : l’amour maternel, la sécurité mais aussi un sentiment d’être d’ailleurs et d’être différent. Une quête permanente d’identité marquera le jeune Jung Sik- Jun jusqu’à son premier voyage en Corée en 2010. Qui suis-je par rapport à moi et par rapport aux autres ? Là est toute la question posée par ce film.

Découvrez la fiche en PDF et en Word

les mains en l’air

ImageCe long métrage de fiction s’adresse à un public 9 – 15 ans.  2067, Milana se souvient de son enfance à Paris. Avec ses copains, elle faisait les 400 coups jusqu’à l’expulsion de son ami Youssef. Comme Milana est également une « sans papiers », elle est bientôt inquiétée par les autorités françaises et menacée à son tour d’être expulsée. Ses copains décident alors de la protéger et mettent un plan à exécution afin d’épargner la famille de Milana du sort qui l’attend. Ce film présente et dénonce une certaine réalité actuelle : l’expulsion des personnes en situation irrégulière.

Découvrez la fiche en PDF et en Word

 

Triptyque : l’école de la tolérance, une école en terre d’accueil, l’école de la vie.

ImageCes trois courts métrages documentaires s’adressent à un public large : de 9 à 18 ans et plus. Roger Beeckmans a suivi durant une année scolaire trois groupes d’élèves dans des écoles bruxelloises à grande mixité sociale : une école fondamentale au service du dialogue interculturel et outil d’intégration, des témoignages d’élèves issus de l’immigration sur des thèmes qui les tiennent à cœur et une année scolaire dans un centre de formation en alternance, tremplin vers la vie active. Autant de parcours humains avec leurs joies, leurs frustrations, leurs espoirs et une volonté de vivre en harmonie avec les autres malgré les différences.

Découvrez la fiche en PDF et en Word